renseignements et réservations par téléphone ou par mail

BOULANCOURT

HOTEL DE VILLE :

 

Place de la Mairie

77760  Boulancourt

Téléphone : +33 1 64 24 10 34

Fax : + 33 1 64 24 18 62

 

Maire : Eric JAIRE

 

www.boulancourt77.fr

 

nb d'habitants : 376

superficie : 6,4 km2

Commune du Parc Naturel

Régional du Gâtinais Français

La commune fait la jonction entre le département de Seine-et-Marne et le Loiret, mais aussi entre les régions Centre et Île-de-France. Le territoire communal est principalement occupé par des espaces naturels, agricoles et des espaces boisés. L’urbanisation reste maîtrisée.

L’entrée du village est aussi majestueuse qu’intrigante : deux tours reliées par une courtine crénelée évoquant une structure médiévale, fantaisie architecturale réalisée en 1928 par la propriétaire américaine du château d’Augerville, Madame Belmont, qui voulait posséder une entrée somptueuse surplombant son domaine. Cet édifice fut ensuite rétrocédé à la commune de Boulancourt.

Toute la région est parsemée de nombreux vestiges préhistoriques, Boulancourt ne fait pas exception à la règle. Sur le site du Chatelet situé sur un plateau surplombant l’Essonne, des fouilles ont permis de mettre à jour des restes d'habitations et d’une double rangée de palissades, qui servaient vraisemblablement à défendre les habitants.

Une motte castrale sur cet éperon barré (avancée d'un relief coupée par une construction humaine) témoigne d'une présence au Moyen-Age. Ces constructions constituées d'une tour de guet entourée d'une palissade étaient édifiées en hauteur sur une motte de terre, elle-même protégée par un fossé. Il s'agit de l'ancêtre du château fort.

L’église a pour patron Saint-Denis et comme patronne secondaire Sainte-Mesme. Ces deux saints sont représentés sur les vitraux au-dessus de l’autel. Les traces les plus anciennes remontent au XIIe siècle. C’est sur cette base romane que la reconstruction, suite à la guerre de 100 ans, a été entreprise au XVe siècle. En 2010, elle est dotée d'un clocher tors en ardoise, unique dans le département.

Pendant de nombreuses années, Boulancourt dépendit des seigneurs d’Augerville ayant souvent d’importantes fonctions auprès de la cour, tel Jean Perrault au XVIIe et les Berryer au XIXe siècle. À la Révolution, les biens de l’Église et des nobles devinrent biens nationaux. Vendus aux enchères en 1793, ils furent tous rachetés par onze habitants du village. La propriété des terres est donc toujours restée entre les mains des paysans locaux.

Boulancourt, à l’initiative de l’Église, a eu une école dès la première moitié du XVIe siècle. Très éloignée des écoles actuelles, il s’agissait d’une masure avec des maîtres mal payés. Ils avaient souvent un autre métier : ainsi, en 1817 le maître d’école était aussi menuisier et passait plus de temps dans sa menuiserie que dans son école. En 1833, il y avait 45 enfants dans l’école et 53 en 1867. En 1874, comme dans beaucoup de communes, on construisit une mairie-école. Dans la première moitié du XXe siècle, le nombre d’élèves décrut et l’école ferma en 1966.